Pose de la première pierre du Pôle VNF à Gambsheim (article DNA)

Navigation Nouveau pôle VNF-Caring : les travaux ont démarré à Gambsheim

Article E.K.

La première pierre du site qui accueillera le Caring (Centre d’alerte rhénan et d’information nautique de Gambsheim) et l’unité territoriale du Rhin de VNF (Voies navigables de France) a été posée ce lundi 18 mars. Les partenaires souhaitent donner une nouvelle impulsion à la navigation fluviale et à la vocation touristique du lieu.

Le chantier a démarré. Au fond, on distingue l’actuel Caring.  Photo Cédric Joubert

« Ce site fabuleux fait appel à de grands éléments paysagers : le Rhin, les écluses, les prairies, le ciel et l’aspect transfrontalier », déclare Pierre Albrech, du cabinet d’architectes DWPA. À triple vocation, le bâtiment accueillera, au rez-de-chaussée, l’unité territoriale de Strasbourg-Rhin, branche de VNF actuellement basée à Strasbourg, à l’étage, le Caring , déjà installé sur le site gambsheimois, pour assurer, via des écrans, la sécurité fluviale de Bâle à Lauterbourg, et une partie grand public sous forme d’un belvédère, surplombant le tout et accessible par un escalier monumental.

Un aspect non négligeable sachant que ce site accueille tous les ans plus de 50 000 visiteurs, aujourd’hui de façon improvisée, depuis le bord de la route. « 60 bateaux passent par jour ici, les plus gros peuvent transporter la charge équivalente à 200 camions. Il s’agit du mode de transport le plus sobre qui soit, avec peu d’émissions de gaz à effets de serre », insiste Anne Debar. La directrice générale déléguée de VNF rappelle que le projet à hauteur de 5,53 M€ sera subventionné par l’État, la Région et l’Union européenne.

La première partie des travaux doit s’achever cet été

« La France est le pays le mieux équipé en canaux, c’est le transport le plus silencieux, sans encombrer les routes », ajoute Laurence Muller-Bronn. La sénatrice insiste sur l’aspect pédagogique qu’un tel site pourra apporter : « Un Vendéen qui arrive ici ne comprend rien entre les différentes parties du fleuve ». La rénovation du premier sas des écluses , les plus grandes de France, sera d’ailleurs achevée cet été. Suivront, en fin d’année, les travaux sur le deuxième sas.